Accompagnement personnel en Gestalt-thérapie

Gestalt vient du verbe allemand « gestalten » signifiant « mettre en forme, donner une structure.». Créée dans les années cinquante aux Etats-Unis par Fritz et Laura Perls, ainsi que Paul Goodman, la Gestalt est arrivée en Europe dans les années 7O, et est aujourd’hui reconnue dans le champ de la thérapie comme dans celui du coaching et du développement des organisations. Son enseignement et sa pratique sont soumises à des règles rigoureuses : voir à ce propos le site de la Société Française de Gestalt.

Une psychothérapie humaniste et relationnelle

S’inscrivant dans le courant de la psychologie humaniste, existentielle et relationnelle, la Gestalt-thérapie vise à développer l’autonomie, la responsabilité et la créativité. Elle s’intéresse pour cela aux interactions de l’individu avec son environnement, personnel, professionnel ou social. A cet effet, elle propose une vision globale de la personne – unifiant tête, cœur et corps – et favorise par conséquent le dialogue constant entre sensations corporelles, émotions, et pensées.

Un engagement réciproque

Le gestalt-thérapeute est présent et s’implique personnellement dans la relation avec son client, en portant son attention à chaque instant de la séance à ce qui se passe pour et avec lui, dans une posture d’accueil et de soutien actif. Dans le cadre de la relation ainsi établie, par le dialogue et la mise en situation, la personne accompagnée prend conscience de ses façons d’appréhender le monde, de s’ajuster aux diverses situations de la vie, et fait peu à peu l’expérience d’une plus grande liberté dans ses choix et leur mise en action.

A qui s’adresse la Gestalt-thérapie ?

Cette démarche s’adresse à toute personne cherchant à être davantage consciente de sa manière d’entrer et d’être en contact avec les autres, à mieux affirmer ses besoins et ses choix, à développer des relations constructives et équilibrées avec son entourage, ou ayant besoin de soutien pour traverser un moment critique de sa vie : séparation ou deuil, conflit relationnel, épuisement professionnel, transition personnelle, …

La Gestalt-thérapie en pratique

En individuel, les séances de Gestalt-thérapie durent une heure, et sont espacées d’une à deux semaines. Comme dans la plupart des psychothérapies, le terme du travail n’est pas déterminé à l’avance, mais la personne reste libre d’y mettre fin lorsqu’elle estime qu’elle a acquis une capacité d’auto-soutien suffisante pour poursuivre seule son chemin.

En tant que membre de la FF2P, Jean-Louis Cressent a signé le code de déontogie de l’EAP (European Association for Psychotherapy).